Est-ce que mon permis de conduire est valable en Allemagne ?

Pour être autorisé à conduire vous-même en Allemagne, vous avez généralement besoin d'un permis de conduire délivré par l'Allemagne ou un autre pays de l'Union européenne. Les permis de conduire des pays tiers ne sont valables que six mois en Allemagne. Cela signifie qu’en Allemagne, vous n'êtes autorisé à conduire avec un permis de conduire de votre pays d'origine que pendant les six premiers mois. Les six mois commencent avec votre première déclaration de domicile en Allemagne. Vous devez toujours avoir votre permis de conduire avec vous lorsque vous conduisez. Vous devez également disposer d'une traduction de votre permis de conduire en allemand. La traduction doit avoir été effectuée par un club automobile allemand ou internationalement reconnu ou par une autorité de votre pays d'origine ou par des traducteurs assermentés. Sur bdue.de, vous trouverez des traducteurs assermentés. Aucune traduction n'est requise pour les permis de conduire des pays suivants : Islande, Liechtenstein, Norvège, Andorre, Hong Kong, Monaco, Nouvelle-Zélande, Saint-Marin, Suisse et Sénégal. Vous n'avez pas non plus besoin d'une traduction pour les permis de conduire internationaux.

Après ces six mois, vous devez échanger votre permis de conduire si vous voulez continuer à conduire vous-même. Pour en savoir plus à ce sujet, consultez la partie "Où et comment puis-je échanger mon permis de conduire“ ?

Si vous n’effectuez qu’une simple visite en Allemagne, vous pouvez conduire avec votre permis de conduire étranger ou international. Vous devez toujours avoir votre permis de conduire avec vous lorsque vous conduisez. Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet en anglais et en allemand sur le site Internet du ministère fédéral des Transports et de l'Infrastructure numérique (BMVI).

Veuillez remarquer que : Pendant votre procédure d'asile, tous vos documents restent au BAMF. En règle générale, vous ne les recevrez pas avant la fin de votre procédure d'asile. Tant que votre permis de conduire est avec le BAMF, vous n'êtes pas autorisé à conduire.

Où et comment échanger mon permis de conduire en Allemagne ?

Si vous n'avez pas obtenu votre permis de conduire en Allemagne ou dans un autre pays de l'UE, vous devez l’échanger au plus tard six mois après votre déclaration de domicile en Allemagne.

La première étape pour l’échange consiste à s'enregistrer auprès de l'autorité locale chargée de délivrer le permis de conduire (Fahrerlaubnisbehörde) ou du bureau du permis de conduire (Führerscheinstelle) de votre localité. Selon le nombre de demandes qui y sont déposées, il peut s'écouler un certain temps avant que vous ne receviez une réponse. Pour vous assurer de ne pas perdre de temps, vous devez présenter votre demande avant la fin des six mois. Pour trouver votre bureau de permis de conduire en ligne, utilisez le moteur de recherche sur meldebox.de. Vous devez vous présenter en personne au bureau du permis de conduire et présenter divers documents. Vous trouverez les documents que vous devez apporter dans la partie "Quels sont les documents utiles à l’échange de mon permis ?

Le bureau du permis de conduire décide alors si votre permis de conduire peut être échangé sans un examen ou si vous devez d'abord passer l'examen théorique et pratique. Cela dépend du pays dans lequel vous avez obtenu votre permis de conduire. Si vous avez fait votre permis de conduire dans un pays figurant sur la liste du site gesetze-im-internet.de, vous pouvez généralement échanger votre permis de conduire sans faire un examen. Pour les permis de conduire d'autres pays, vous devrez généralement passer un examen au préalable.

C'est une bonne idée de fréquenter une auto-école avant de passer l'examen. L'Allemagne a beaucoup de règles de circulation et de panneaux de signalisation. Contrairement à ceux qui font leur permis de conduire pour la première fois, vous n'avez pas besoin de faire des séances de conduite.

Quels sont les documents utiles à l’échange de mon permis ?

Lors de l'inscription pour l’échange de votre permis de conduire, vous devez apporter avec vous les documents suivants :

  • Carte d'identité ou passeport
  • Certificat de résidence (Déclaration de domicile)
  • Photo d'identité biométrique
  • Certificat d'examen de la vue (ou test oculaire d'un opticien ou d'un ophtalmologue)
  • Confirmation de la participation au cours de secourisme (premiers secours). Vous pouvez trouver un cours près de chez vous sur asb.de ou chez Johanniter.
  • Votre permis de conduire étranger original (un permis de conduire international n'est pas suffisant). En règle générale, vous devez également présenter une traduction certifiée conforme à l’original en allemand.
  • Une déclaration attestant que votre permis de conduire étranger est toujours valide.

Dans certains cas, l'autorité du permis de conduire exige également un casier judiciaire (polizeiliches Führungszeugnis). Vous pouvez obtenir ce document auprès de l'administration locale de votre ville ou de votre district ou sur fuehrungszeugnis.bund.de.

Veuillez remarquer que : Si vous faites une demande pour des classes autres que A (motocyclettes et similaires) et B (voitures), vous aurez besoin de preuves supplémentaires. Pour en savoir plus, consultez le site Web de BMVI.

Comment passer un permis de conduire allemand ?

Si vous souhaitez passer un permis de conduire pour la première fois en Allemagne, voici ce que vous devez faire :

  • vous faire enregistrer dans une Auto-école (Fahrschule). Dans les grandes villes, vous pouvez trouver des instructeurs qui parlent français, arabe ou farsi, par exemple. Sur drivolino.de ou fahrschulen.de, par exemple, vous pouvez trouver des auto-écoles près de chez vous.
  • suivre un cours de premiers secours (Erste-Hilfe-Kurs). Chez ASB ou Johanniter, par exemple, vous pouvez trouver un cours près de chez vous.
  • faire un test de vue (Sehtest) par un opticien ou ophtalmologue. Ce test coûte environ 7 euros. Certains opticiens proposent aussi gratuitement le test de vue.
  • fournir une photo d'identité biométrique.

Si vous souhaitez avoir un permis de catégories C (camion) ou D (Bus), vous devrez fournir des documents complémentaires. Sur le site du ministère des Transports (BMVI), vous trouverez des informations sur toutes les catégories de permis de conduire.

Veuillez noter que : même en tant que titulaire d'une “Duldung“ ou d'une “Aufenthaltsgestattung“, vous pouvez faire votre permis de conduire.

Combien coûte un permis de conduire allemand ?

Passer son permis de conduire en Allemagne est cher. Vous devez payer votre inscription au code, les heures de conduite, la formation aux premiers secours, le test de vue ou encore l’inscription au test de conduite. Selon le nombre d’heures de conduite dont vous aurez besoin, le coût total d’un permis de conduire peut aller au-delà de 1.000 euros.

Les frais pour les cours de conduite varient selon la ville où vous vivez et l'auto-école que vous choisissez. Certains cours de conduite sont obligatoires pour les débutants. C’est le cas par exemple, de la conduite sur l'autoroute (Autobahnfahrt), de la conduite à l’intérieur du pays (Überlandfahrt) et de la conduite nocturne (Nachtfahrt). Il revient à votre moniteur de déterminer le nombre de cours dont vous avez besoin. Tant que votre moniteur n'est pas convaincu de votre prudence dans la conduite, vous ne pourrez pas vous inscrire au test de conduite. Chaque auto-école fixe ses propres prix en ce qui concerne les heures de conduite.

Les frais de l'examen théorique et pratique ne sont pas les parties les plus chères du permis de conduire. L'examen théorique coûte environ 25 euros. L'examen pratique coûte environ 120 euros.  

Remarque : Si vous êtes au chômage et que vous pouvez augmenter vos chances sur le marché du travail avec un permis de conduire, vous pouvez demander au Jobcenter de prendre en charge les frais pour votre permis de conduire. Parlez-en au responsable de votre dossier et expliquez-lui vos plans.

Comment se passe le test théorique ?

Pour obtenir le permis de conduire allemand, vous devez réussir l'épreuve théorique et l'épreuve pratique. Avant de passer l'examen pratique, vous devez d’abord réussir l'examen théorique.

Le test théorique est disponible dans 12 langues : Allemand, Anglais, Français, Grec, Italien, Polonais, Portugais, Roumain, Russe, Croate, Espagnol, Turc et Arabe.

Le test théorique est composé principalement de 30 questions à choix multiples et à de points variés. Pour une seule question, il peut y avoir plusieurs réponses correctes. Si vous faussez plus de 11 réponses, vous échouez au test.

Pour passer l'examen théorique, c’est votre auto-école qui vous inscrit. Et vous devez fournir les documents suivants :

  • Votre pièce d'identité ou passeport
  • La confirmation du rendez-vous pour le test
  • La confirmation de l'auto-école sur les cours de conduite, si vous faites pour la première fois le permis de conduire.

Les résultats du test théorique sont valables pour un an. Passé ce délai, vous serez obligé de reprendre le test théorique pour pouvoir passer le test de conduite (pratique).

Pour préparer le test, vous pouvez utiliser des sites internet tels que www.lehrboegen.de ou www.fuehrerschein-bestehen.de. Il existe aussi des applications payantes qui proposent des cours dans d’autres langues. Renseignez-vous auprès de votre auto-école pour vous faire recommander de formations en ligne et des applications. 

Comment se passe le test pratique ?

Si vous réussissez l'examen théorique, vous pouvez passer le test de conduite. Généralement, ce test dure entre 50 et 60 minutes. Pendant cette période, tous les apprentis conducteurs doivent accomplir des tâches de conduite spécifiques (rond-point, autoroute, etc.). En général, l'examinateur s'assoit sur le siège arrière. Il évalue votre conduite en observant si vous faites preuve d’assurance, de prudence et de calme au volant. Votre moniteur de conduite s’assoit à côté de vous afin de reprendre le contrôle du véhicule en cas d'urgence. Vous découvrirez alors si vous avez réussi. Si vous n'avez pas réussi, vous apprendrez quelles erreurs vous avez commises.

Si vous échouez au test de conduite, vous pouvez le repasser trois fois en respectant un intervalle de deux semaines. Mais si vous allez au-delà de trois essaies, l’intervalle augmente. Néanmoins, il n'y a pas de limite quant au nombre de fois que vous pouvez reprendre l'examen.

Puis-je boire de l'alcool et conduire une voiture ou une moto ?

L'alcool dans la circulation routière est dangereux, même en petite quantité. Même si vous vous sentez encore sobre : le risque de provoquer un accident augmente massivement à cause de l'alcool. C'est pourquoi il existe des règles concernant la quantité d'alcool que les conducteurs de voitures, de scooters et de motos sont autorisés à avoir. La police peut mesurer la quantité d'alcool qu'une personne a bue à l'aide d'un petit appareil de mesure dans lequel les conducteurs doivent souffler. Le taux d'alcoolémie du conducteur est indiqué en “pour mille.

  • Les conducteurs qui ont leur permis depuis moins de deux ans (période d’essai) et les conducteurs de moins de 21 ans ne sont pas autorisés à boire de l'alcool lorsqu'ils sont au volant. S'ils conduisent sous l'influence de l'alcool, leur période probatoire sera prolongée. Ils doivent également payer une amende d'au moins 250 euros, avoir un point de pénalité et suivre un cours de rattrapage.
  • Les conducteurs de plus de 21 ans qui ont passé leur période d’essai peuvent continuer à s'asseoir au volant avec peu d'alcool. Toutefois, si leur taux d'alcoolémie est de 0,5 pour mille ou plus, il leur est également interdit. Si vous êtes pris, vous devrez payer une amende pouvant aller jusqu'à 1 500 euros. Si votre taux d'alcoolémie est élevé, votre permis de conduire vous sera également retiré pendant un certain temps. Si vous provoquez un accident en état d'ivresse ou si vous vous comportez dangereusement (par exemple en ne restant pas de votre côté de la route), avec 0,3 pour mille seulement, vous pouvez également être condamné à une amende ou même à une peine d'emprisonnement. En outre, votre permis de conduire vous sera retiré et vous perdrez plusieurs points.

Veillez noter que : si vous faites du vélo sous l'influence de l'alcool et que vous causez un accident ou vous vous comportez dangereusement, vous pouvez également être sanctionné. Dans ce cas, vous pouvez également perdre votre permis de conduire pour voiture, moto ou scooter.

Est-ce qu’on peut me retirer mon permis ?

Si vous ignorez les règles importantes de la circulation, vous risquez de perdre votre permis de conduire. Il est important de faire à ce niveau une distinction entre une interdiction de conduire et le retrait du permis de conduire. Si on vous interdit de conduire, vous devez remettre votre permis de conduire pendant une certaine période (généralement quelques mois) au bureau des amendes (Bußgeldstelle). Vous n'êtes pas autorisé à conduire vous-même pendant cette période. C’est seulement après l'expiration du délai fixé que vous pourrez récupérer votre permis de conduire. Par contre, si votre permis de conduire est retiré, il perd sa validité. Cela signifie que vous n'êtes plus autorisé à conduire vous-même et que vous ne pouvez pas obtenir un nouveau permis de conduire pendant une certaine période (période de blocage). Si vous mettez en danger la circulation routière, si vous conduisez une voiture ivre ou si vous avez accumulé 8 points de pénalité, votre permis de conduire pourra être révoqué. Vous recevrez des points de pénalité pour diverses infractions aux règles. C’est le cas si vous conduisez trop vite là où il ne faut pas. Les points de pénalité sont appelés familièrement "Punkte in Flensburg" en allemand. Officiellement, le système qui collecte les points de pénalité est appelé registre d'aptitude à la conduite (Fahreignungsregister – FAER).

En ligne, vous trouverez sur "BußVatalog - BkatV" une liste des différentes infractions. Sur www.bussgeld-info.de vous trouverez un extrait des infractions les plus courantes.

Si votre permis vous a été retiré parce que vous conduisiez en état d’ébriété, c’est-à-dire, parce que vous êtes sous l’effet de l’alcool, de la drogue ou de médicaments, vous serez soumis à un test médical et psychologique, appelé plus communément “test d’idiotie“ (Idiotentest). Pour plus d’informations sur cet test médical, rendez-vous sur le site de TÜV Süd ou de la Dekra.

Remarque : Si vous passez un nouveau permis de conduire, une période d’essai de deux ans vous sera accordée. Si pendant la période d’essai, vous commettez une infraction au code de la route, vous devrez assister à un séminaire de consolidation et peut-être aussi à une consultation psychologique. En plus, votre période d’essai sera prolongée de deux ans. Si vous ne prenez pas part au séminaire de consolidation et au conseil, votre permis de conduire vous sera retiré. Voici quelques exemples d'infractions au code de la route qui peuvent conduire au retrait de votre permis de conduire : conduite à un feu rouge, conduite de nuit sans phares, conduite en état d'ébriété. Un mauvais stationnement n'est pas une infraction au code de la route. Si vous vous retrouvez dans un tel cas, vous n'aurez qu'à payer une amende.

Puis-je acheter une voiture malgré mes allocations avec Jobcenter ?

Si vous recevez des prestations du Jobcenter, celui-ci, à chaque fois que vous formulerz une nouvelle demande, vous posera régulièrement des questions sur vos biens. Sachez que vous avez droit d’avoir une voiture. Tant que votre voiture vaut moins de 7 500 €, ce n'est pas un problème. Mais si votre voiture dépasse ce prix, Jobcenter peut vous demander de la revendre et d’assurer votre subsistance avec l’argent de la vente avant de recevoir à nouveau des prestations.

Remarque : Si vous avez absolument besoin d'une voiture pour trouver ou conserver un emploi, Jobcenter peut vous aider à en acheter une avec un prêt. Parlez-en au responsable de votre dossier.