Le système allemand de vaccination

La Commission Permanente de Vaccination (Ständige Impfkommission ou STIKO) composée de différents experts médicaux et associée à Robert Koch Institute (RKI), publie régulièrement des calendriers de vaccination dans plus de 20 langues ainsi que dans d'autres brochures d'information. Avec l'aide des statistiques, de l'éducation et de la recherche, l'Institut vise à prévenir la propagation des maladies contagieuses en Allemagne. Les tâches spécifiques de l'institut sont résumées dans la loi sur la protection contre les maladies infectieuses.

Vaccinations recommandées

En Allemagne, la Commission de vaccination recommande la vaccination contre le tétanos, la diphtérie, la coqueluche, l’Haemophilus influenzae de type b (Hib), la poliomyélite, l'hépatite B, le pneumocoque (Streptococcus pneumoniae), le rotavirus, le méningocoque C (Neisseria meningitidis), la rougeole, les oreillons, la rubéole et la varicelle (août 2016).

En ce qui concerne les personnes âgées et les femmes enceintes, la Commission de vaccination recommande le vaccin contre la grippe. Il est conseillé aux jeunes femmes de se faire vacciner contre le cancer du col de l'utérus  qui est déclenché par le virus du papillome humain ou HPV.

Si vous vivez dans une région où l'encéphalite à tiques-TBE- est répandue et si vous passez beaucoup de temps à l'étranger, la vaccination contre la TBE est fortement recommandé par la Commission de vaccination. L'encéphalite à tiques est un désordre viral qui entraîne une inflammation du cerveau, des méninges et de la moelle épinière. Le virus est le plus souvent transmis par les tiques.

Les schémas (tableaux) de vaccination

Afin de vous immuniser contre les maladies, votre médecin doit suivre différents schémas de vaccination. Parfois, vous devez, certes, être vacciné plusieurs fois au cours d'une période donnée. L'immunisation de base, qui s'applique aux enfants d'entre 6 et 23 semaines, consiste en quatre vaccinations partielles (G1 à G4). Une fois que cette vaccination de base est effectuée, elle doit être de nouveau renouvelée une fois que l'enfant aura l'âge de 2 ans, et plus tard à l'âge de 17 ans. Cependant, des stimulations supplémentaires peuvent être nécessaires plus tard. Vous trouverez le calendrier de vaccination de la Commission de vaccination en 20 langues sur rki.de.

Carnet de vaccination (Impfpass)

Lors de votre premier vaccin en Allemagne, vous recevrez un carnet jaune appelé carnet de vaccination (Impfpass, Impfausweis ou Impfbuch). Toutes vos vaccinations seront enregistrées dans ce carnet qui vous permettra de suivre le calendrier de vaccination. Il est recommandé de vous munir de votre carnet de vaccination lors de vos rendez-vous médicaux.

Si vous avez des enfants mineurs, vous devriez garder leur carnet de vaccination et surveiller leur calendrier de vaccination pour les vaccinations périodiques. Toute information supplémentaire peut être recueillie dans un carnet pour les examens médicaux pédiatriques (Kinderuntersuchungsheft ou livret jaune). Jusqu'à ce que votre enfant atteigne l'âge de 6 ans, tous ses rendez-vous médicaux et examens (U1 à U9) y seront documentés, afin de detecter le plus tôt possible une quelconque maladie. Votre gynécologue ou pédiatre vous remettra ce carnet lors de la première visite qu’il effectuera sur votre enfant.

Les coûts

Tous les fournisseurs d'assurance de santé publique paient les vaccins recommandés par la Commission de vaccination (selon les directives officielles de vaccination). Certaines assurances maladie prennent également en charge les vaccinations contre les maladies que vous attraper pendant vos vacances à l'étranger (Reiseimpfung). Si vous êtes exposé à un risque plus élevé d'infections en raison de votre profession, votre employeur doit payer tous les vaccins spécifiques dont vous pourriez avoir besoin. Cela, conformément à l'article 3 de la loi sur la santé et la sécurité des travailleurs (Arbeitsschutzgesetz).

Risques d’infection sur la place publique

Dans les écoles maternelles et élémentaires, dans les centres de loisir ou au niveau des centres d'hébergement pour les réfugiés, beaucoup de personnes partagent des espaces très limités. Afin de protéger les enfants et le personnel contre les maladies contagieuses, des dispositions spéciales sont mises en place. Si vous remarquez que votre enfant a attrapé une maladie contagieuse, vous devez en informer le directeur de l'école dans laquelle il est inscrit. Si vous vivez dans un centre d'hébergement, informez directement la Direction du centre. Certaines maladies sont si contagieuses qu'elles entraînent une “interdiction de visite“. Cela signifie que votre enfant est interdit d'aller à l'école maternelle (Kindergarten) ou à l'école normale aussi longtemps qu'il est malade. Sur ce sujet, retrouvez beaucoup plus d’informations sur rki.de.