Violence domestique en Allemagne

Mettre à jour 22.08.2022

Quelle solution pour moi ?

La violence domestique s’explique par le fait qu’un membre de votre famille, une connaissance ou une autre personne avec qui vous vivez ensemble ou avec qui vous êtes en couple abuse de vous de manière physique, sexuelle ou émotionnelle. La violence domestique a généralement lieu à la maison, mais peut également se produire ailleurs. Beaucoup de gens pensent que la violence domestique n’est que la violence physique, c'est-à-dire des abus sexuels ou des passages à tabac. Mais la violence domestique a plusieurs formes : les insultes, harcèlements, menaces ou contrôles stricts sont aussi des formes de la violence domestique. Donc le harcèlement, c’ést-à-dire lorsque vous êtes continuellement suivi et contrôlé par quelqu'un, constitue une autre forme de violence domestique.

En Allemagne, toute forme de violence domestique est punie. Cela signifie que la police est obligée de réagir lorsqu’elle est informée d’un cas de violence domestique par une victime ou par  un témoin.

Si vous êtes victime de violence domestique, sachez que vous n'êtes pas seule. En Allemagne, des études montrent, par exemple, qu’une femme sur trois est victime de violence domestique. Plusieurs victimes ont des difficilés à expliquer ces violences à la police ou à un centre de conseil. Elles ont parfois honte et espèrent que la situation va à chaque changer. C’est-à-dire que la personne qui les violente finira par se calmer et mettre fin à son comportement abusif. Cependant, dans la plupart des cas, la gravité de la violence augmente avec le temps et la fréquence des écarts entre les épisodes de violence se réduisent de plus en plus.

En Allemagne, il existe plusieurs lieux d’accueil pour les victimes de violence domestique. Donc, n’hésitez pas à vous y rendre et à demander de l'aide.

Que puis-je faire ?

Où puis-je demander de l'aide ?

Si vous courez un danger imminent, vous pouvez appeler la police au 110. La police vous demandera votre nom, votre adresse, votre problème, puis enverra des policiers pour vous protéger (ainsi que vos enfants). Malheureusement, le personnel du centre d'appels d'urgence de la police ne parle souvent que l'allemand. Plus de détails à ce sujet dans notre chapitre “Police allemande“. Si vous ne parlez pas allemand, appelez plutôt la ligne d’assistance téléphonique contre la violence envers les femmes (Gewalt gegen Frauen). Le personnel de ce service est disponible 24h / 24 et parle plusieurs langues, dont le français, l'anglais, l'arabe, le farsi / dari, le kurde (Kurmanchi) et le turc. Son équipe est joignable au 08000 116 016.

Vous pouvez également vous adresser personnellement à la police et déposer une plainte. Si vous avez besoin de compagnie, vous pouvez demander à un ami ou à un avocat de vous accompagner. Vous pouvez également prendre vous-même un interprète avec vous. À défaut, la police vous en trouvera un. Il est conseillé de faire consulter et attester vos éventuelles blessures par un médecin immédiatement après que vous ayez été victime de la violence. Ceci, pour vous permettre d’avoir des preuves de vos déclarations. Joignez des photos à votre plainte pour mieux attirer l’attention sur votre cas.

Certains centres d'accueil sont chargés de consulter et de certifier gratuitement et de facon anonyme les blessures des victimes. Demandez au personnel de l’organisation “Opfervereins WEISSER RING“ de vous recommander un centre d’accueil dans votre entourage. Le personnel de cette association est disponible tous les jours de 7h00 à 10h00, au numéro 116 006. Le personnel parle principalement l'allemand et l'anglais et peuvent vous conseiller gratuitement et anonymement.

Si vous ne souhaitez pas ou êtes encore dans le doute de porter plainte ou si vous avez besoin de quelqu'un à qui adresser, tournez-vous vers un centre de conseil. La ligne d’assistance téléphonique contre la violence envers les femmes (Gewalt gegen Frauen) peut, 24 heures sur 24, vous fournir des conseils anonymes et gratuits dans plusieurs langues. Vous pouvez contacter son personnel au 08000 116 016. Sur www.frauen-gegen-gewalt.de et frauenhauskoordinierung.de, vous trouverez également un centre de conseil dans votre langue et dans votre entourage.

Si vous ne vous sentez plus en sécurité chez vous ou dans votre centre d'hébergement, vous pouvez également vous rendre dans un "refuge pour femmes". Un refuge pour femmes est une maison où les femmes victimes de violence (et leurs enfants) peuvent trouver un refuge. Elles peuvent y vivre jusqu'à ce que leur problème soit résolu. Les adresses de ces maisons sont gardées secrètes. Cela signifie que personne ne pourra vous y retrouver. Cependant, il n'y a malheureusement pas de refuges pour femmes disponibles partout. Parfois aussi, il n'y a pas suffisamment de places, mais quoi qu’il en soit, le personnel trouvera un moyen pour vous assister. Sur frauenhauskoordinierung.de, vous trouverez un refuge pour femmes dans votre entourage. Vous pouvez également demander à la ligne d’assistance téléphonique contre la violence envers les femmes (Gewalt gegen Frauen) de vous en proposer un. Le personnel de la ligne d’assistance parle plusieurs langues et est disponible 24h / 24. Elle est joignable au 08000 116 016.

Comment la police peut-elle m'aider ?

La police peut, par exemple, interdire à un individu violent d'entrer dans votre logement en colocation pendant plusieurs jours, quel que soit le propriétaire ou le locataire du logement. Cela signifie que la police peut également empêcher le locataire officiel du logement d'y pénétrer pendant plusieurs jours. Ces quelques jours, connus sous le nom de "Wohnungsverweis" en allemand, vous permettront de demander de l'aide et de trouver du soutien en toute tranquillité. Si l’individu en question ne respecte pas l'interdiction, vous devez en informer la police. Ensuite, il devra payer une amende ou rester en détention pendant quelques jours.

Dans certains Länder, la police peut également interdire à la personne violente de venir dans votre zone d’habitation, de vous appeler ou de vous écrire pendant quelques jours. En cas de nécessité, informez-vous auprès de la police sur ces options.

Comment pourrai-je me protéger après ?

Vous pouvez demander une soi-disant "ordonnance de protection" auprès du tribunal de la famille. Le tribunal de la famille peut alors interdire à l'auteur d’entrer dans logement en colocation pour des périodes plus longues (jusqu’à 6 ou 12 mois). Cette période vous donnera l’opportunité de régler certaines de vos affaires et éventuellement chercher un nouvel logement. Une telle ordonnance peut également empêcher l’auteur de violence de s'approcher de vous ou de vous contacter. Vous pouvez, vous-même, faire la demande d’une “ordonnance de protection“ auprès du tribunal de la famille compétent ou engager un avocat pour le faire à votre place. Sur justiz.de, vous trouverez le tribunal des affaires familiales compétent pour vous. Vous trouverez des avocats sur anwaltauskunft.de.

Tenez informer la police  si l'auteur de violence ne respecte pas l'interdiction. La police est déjà informée de l'ordonnance de protection du tribunal afin de pouvoir vous apporter assistance et protection dès que vous en aurez besoin. L’auteur devra payer une amende ou rester en détention jusqu’à un an.

Si vous avez des enfants avec la personne en question et souhaitez demander une ordonnance de protection, vous pouvez, en plus d'un avocat, demander l'aide du service d’assistance aux jeunes (Jugendamt). Le tribunal peut suspendre ou limiter le droit de l’auteur de violence d’avoir accès aux enfants. C’est-à-dire que l’auteur de violence ne sera plus autorisé à voir les enfants ou ne pourra le faire que sous la surveillance d’une tierce personne (par exemple, un personnel du service d’assistance aux jeunes). Vous trouverez des avocats sur anwaltauskunft.de. Sur jugendaemter.de, vous trouverez le “Jugendamt“ compétent pour vous. Vous pouvez en savoir plus dans notre chapitre "Service d’assistance aux jeunes".

Veuillez noter que : pour faire la demande d’une ordonnance de protection, vous devez généralement payer. Si vous gagnez peu ou pas d’argent, vous pourriez être admissible à l’aide juridique appelée “Verfahrenskostenhilfe“ en allemand. Renseignez-vous auprès d'un centre de conseil dans votre zone. Sur weisser-ring.de, vous trouverez un centre de conseil.

Ai-je besoin d'un avocat ?

Vous n'êtes pas obligé de prendre un avocat, mais c'est souvent utile. Avant tout, un avocat peut défendre vos intérêts et peut être à vos côtés lors de l’interrogatoire devant le ministère public au niveau du tribunal. Sur Sur anwaltauskunft.de, vous trouverez un avocat.

Cependant, engager un avocat coûte de l'argent. Auprès de l’association “Opferverein WEISSER RING“, les victimes de violences reçoivent un bon pour une première consultation gratuite par un avocat. Les employés de cette association sont à votre disposition tous les jours de 7h à 22h et sont joignables au numéro 116 006. Ils parlent allemand et anglais. Le conseil est gratuit et anonyme. Avec l'aide d'un centre de conseil, vous pouvez également tenter auprès du tribunal de faire la demande d’obtention de ce que les allemands appellent "avocat de la victime" (Opferanwalt). Si le tribunal accepte votre demande, vous n'aurez pas à payer l'avocat vous-même. Sur weisser-ring.de, vous trouverez un centre de conseil.

Quels sont les types de soutien disponibles pour les enfants ?

Les enfants souffrent énormément lorsqu'ils sont obligés d'observer ou de subir la violence dans leurs familles. Ils se sentent impuissants et essaient souvent en vain d'aider leurs parents. Plusieurs enfants sont gravement traumatisés par la violence domestique et ont besoin d'assistance. Dans un premier temps, les enfants peuvent appeler la ligne d'assistance aux enfants et aux jeunes de "Nummer gegen Kummer" au 0800 111 0333 du lundi au samedi (14h00 à 20h00). L'appel est gratuit et anonyme en cas de souhait. Les enfants peuvent également contacter le personnel de "Telefonseelsorge", 24 heures sur 24, au 0800 111 0111 ou au 0800 111 0222 pour parler de leurs problèmes. L’appel est gratuit et anonyme. Sur le site www.youth-life-line.de, les enfants et les adolescents ont la possibilité de demander des conseils en ligne. En outre, vous pouvez toujours contacter le service de migration des jeunes ou le service d’assistance aux jeunes de votre entourage. Le personnel du service de migration des jeunes parle plusieurs langues.

Je suis un homme victime de violence domestique. Qui pour m’aider ?

Les hommes aussi peuvent être victimes de violence domestique. Que vous soyez un homme hétérosexuel ou homosexuel, vous pouvez également contacter la ligne d’assistance de “Opfer WEISSEN RINGS“, au numéro 116 006. Le personnel est à votre disposition tous les jours de 7h à 22h. Il parle allemand et anglais. Le conseil est gratuit et anonyme. Sur weisser-ring.de, vous trouverez un centre de conseil.

Désormais, les hommes victimes de violence ont aussi des refuges, appelés „Männerhäuser“. 

La maison des hommes est une maison où les hommes victimes de violence peuvent trouver refuge. Ils peuvent y vivre jusqu'à ce que leur situation soit clarifiée. Les adresses de ces maisons sont tenues secrètes. Ce qui signifie que personne ne pourra y retrouver les victimes. Malheureusement, il n'y a pas beaucoup de refuges pour hommes disponibles en Allemagne. Contactez la ligne d’assistance nationale pour victimes (Opfer-Telefon) au 116 006 et demandez-lui de vous recommander un refuge pour hommes dans votre entourage. Son personnel est joignable tous les jours de 7h à 22h. Le service est gratuit et est anonyme.

Comment puis-je soutenir les victimes de violence domestique ?

Les voisins peuvent souvent entendre des disputes bruyantes et violentes dans l'appartement du voisin. Ou un ami remarque des blessures et s'inquiète. Il est bon que vous vous impliquiez dans une telle affaire. Si vous soupçonnez un danger concret, vous pouvez appeler directement la police. Vous pouvez joindre la police (en allemand) jour et nuit au numéro 110. Ne vous inquiétez surtout pas : s'il s'agit d'une fausse alerte et que tout va bien, il ne vous arrivera rien. En cas de suspicion,  il vaut mieux appeler que de laisser le pire arriver. En plus, la police ne dira pas que c’est vous qui avez appelé.

Si vous ne parlez pas allemand ou si vous souhaitez d'abord obtenir des conseils, vous pouvez appeler la ligne d'assistance contre la violence envers les femmes. Le personnel est à votre disposition 24 heures sur 24 dans de nombreuses langues. Vous pouvez également rester anonyme. Le personnel vous écoutera et travaillera avec vous pour trouver une solution pour la victime. Vous pouvez le joindre le personnel au 08000 116 016. Les conseils sont gratuits.

Important

Si vous êtes marié à une personne qui vous inflige des violences, vous avez le droit de divorcer sans observer la période d’une année de séparation. Pour plus d’informations à ce sujet, rendez-vous dans notre chapitre "Divorce".

Partner-Logos FR

Un projet de :
Fondé par :